Coronavirus: chaque pays africain sollicite l’aide du fonds Covid de la Fifa

Chaque pays d’Afrique a demandé à la Fifa d’accéder à une subvention dans le cadre du plan de secours Covid-19 de l’organe directeur mondial.

 

Formellement approuvé en juillet, le fonds Fifa met 1,5 milliard de dollars à la disposition de ses 211 associations membres et de six confédérations.

 

Mercredi, la Fifa a annoncé qu’elle pensait que la pandémie de coronavirus avait coûté à l’économie mondiale du football environ 14 milliards de dollars.

 

« Cinquante-quatre associations membres africaines ont demandé des subventions », a déclaré un porte-parole de la Fifa à BBC Sport Africa.

 

La Fifa a révélé que plus de 150 pays ont déjà demandé le programme, ce qui signifie que l’Afrique représente environ un tiers des pays à avoir fait une telle demande.

 

Chaque association membre peut demander une subvention allant jusqu’à 1,5 million de dollars, dont un tiers doit être consacré au football féminin – un «élément clé du plan de secours de Covid», déclare la Fifa.

 

Les confédérations peuvent demander jusqu’à 2 millions de dollars de financement, quatre des six confédérations de la Fifa l’ayant fait.

 

BBC Sport Africa comprend que la Confédération africaine de football n’en fait pas partie, malgré le report d’une poignée de tournois générateurs de revenus et face à une facture légale qui pourrait s’élever à des dizaines de millions après l’annulation brutale d’un accord de diffusion d’un milliard de dollars l’année dernière.

 

Il n’y a pas de délai pour la demande de prêts, ce qui signifie que les associations membres et les confédérations peuvent postuler au fur et à mesure de leurs besoins.

 

« Essentiellement, il ne s’agit pas de distribuer de l’argent, mais d’obtenir le bon impact social et économique pour soutenir le football de clubs, les joueurs, le personnel, les académies de jeunes et les associations membres dans ces eaux troubles », a déclaré Olli Rehn, président du comité directeur du fonds Fifa.

 

Rehn, l’actuel gouverneur de la Banque de Finlande, a ajouté qu’un audit complet et des contrôles de conformité seront effectués pour s’assurer que tous les fonds atteignent leur destination prévue.

 

« C’est au cœur de ce fonds de secours Covid », a déclaré le jeune homme de 58 ans aux journalistes. « Nous demandons et exigeons le plein respect des meilleures normes d’audit. La corruption n’a pas de place dans le football. »

 

Deux audits seront réalisés sur l’ensemble des fonds consacrés aux pays, l’un conduit par une fédération elle-même tandis que l’autre sera réalisé par un auditeur agréé par la Fifa.

 

Dans le cadre de ce plan, les pays peuvent également demander un prêt sans intérêt allant de 0,5 à 5 millions de dollars, qui ne dépassera pas 35% des revenus annuels d’une fédération.

 

Pendant ce temps, les confédérations peuvent accéder à un prêt allant jusqu’à 4 millions de dollars si elles remplissent les différents critères.

 

Crédit: Piers Edwards de BBC Sports