» Kivutuka : concernant l’équipe nationale, ce sont mes performances et mes résultats qui vont parler à ma place. »

Après avoir signé pour 6 mois avec le club Ittihad d’Oman, le robuste attaquant congolais Cabwey Kivutuka s’est prêté à notre rédaction pour ses premiers mots.

 

 

 

DRCPF : Bonjour Kivutuka ! Pratiquement une année sans joueur pour cause de blessure, qu’est ce que ça fait de retrouver les terrains déjà ?

 

 

Cabwey Kivutuka : Bonjour ! une très grande joie sincèrement.

 

 

 

DRCPF : Comment avez-vous vécu cette longue période de blessure tout en étant sans club ?

 

CK : Pas facile du tout. Ce fut l’un des moments les plus difficiles de ma vie de footballeur. Quand tu vois tout s’effondrer , l’attente était interminable et pas facile à supporter, mais j’avais ma famille et mes proches qui m’ont aidé à surmonter cette étape.

 

 

DRCPF : Un contrat de 6 mois à Oman, avez-vous d’autres plans en tête à la fin de la saison ?

 

 

CK : Bien sûr que oui, c’est l’objectif; retrouver un championnat plus visible. Ici c’est pour se relancer, retrouver des sensations et le plaisir de ce que j’aime faire.

 

 

DRCPF : Quel est donc  votre objectif en signant dans ce club ?

 

 

CK : L’objectif premier était déjà de renouer avec le foot professionnel parce que pour un compétiteur c’est vraiment important. Le reste on verra ce que l’avenir nous garde. Mais j’espère de bonnes choses.

 

 

DRCPF : Qu’avez-vous retenu de votre passage à Independence Charlotte aux États-Unis ?

 

 

 

CK : J’ai retenu beaucoup de choses et j’ai appris énormément surtout en terme de maturité , de discipline et de rigueur dans le travail.

 

 

DRCPF : Pensez-vous retrouvé le plus vite possible les automatismes afin de prétendre à une place en équipe nationale ?

 

 

CK : Retrouver les automatismes bien sûr que oui. J’ai un entraîneur qui me connait bien, nous avons une très bonne équipe et je vais m’y intégrer rapidement. Concernant l’équipe nationale, ce sont mes performances et mes résultats qui vont parler à ma place, je suis un congolais et jouer pour mon pays est un rêve et une fierté.

 

 

DRCPF : Un mot de la fin ?

 

 

CK : Merci à votre rédaction pour ce que vous faites pour les footballeurs congolais. C’est vraiment respectable. Et allez toujours de l’avant.

 

Propos recueillis par Pachel Mpan / DRCPF